L’élu(e) : facteur-clé de l’innovation territoriale

CONTEXTE

Le Département a désormais les compétences de solidarités humaines et de solidarités avec les territoires. L’exercice de ces compétences se traduisait traditionnellement par des politiques ciblées et peu coordonnées. L’observation montre que cette approche change.

Cette évolution est conforme à la diffusion de la vulnérabilité dans toute la société et à son caractère de plus en plus polymorphe. Si sa dimension économique touche aujourd’hui un nombre croissant de nos concitoyens, elle est rendue encore plus délétère par l’affaiblissement des liens sociaux et la disparition progressive de repères sociaux identitaires partagés.

Or, c’est bien à la cohésion de la société que les acteurs publics doivent s’attacher.

PROGRAMME

La réponse publique ne peut plus se suffire de proposer des services et des prestations. Il s’agit de retrouver une logique de transformation sociale, en s’appuyant sur le développement social (qui peut s’apparenter au développement humain du développement durable) comme nouvelle conception de l’action publique.

C’est à partir d’une finalité partagée dans les territoires sur la nécessité de soutenir la construction de liens sociaux et la production de repères plus partagés que l’action peut se développer de manière plus efficace. Cette orientation a été exprimée dans un communiqué commun avec les principales associations nationales d’élus (ADF, AMF, AMRF, France Urbaine, Villes de France, Ville et Banlieue et l’Odas) du 4 janvier 2017.

Ces perspectives nourrissent d’ores et déjà une multitude d’initiatives dont l’intervenant se fera l’écho.
Par exemple :

  • Ville d’Albi, « auto suffisance alimentaire en 2020 »
    • Comment retrouver une ambition collective et mobiliser l’ensemble des ressources économiques mais aussi bénévoles
  • ESAT en Lot-et-Garonne
    • Comment croiser la préoccupation de revitaliser des territoires ruraux et l’emploi protégé de personnes en situation de handicap
  • Le canton de Vaud
    • Comment inscrire les aînés dans une dynamique active pour la cité (avec l’association Pro Senectute Vaud)
  • Département de la Creuse
    • La création du « Pack domotique » permet de croiser l’adaptation d’une offre technique pour faciliter le maintien à domicile des personnes en situation de perte d’autonomie avec l’emploi local
  • « La journée citoyenne »
    • Comment une journée peut changer le rapport entre les habitants et leurs rapports à leur environnement
    • Le Département du Bas-Rhin et celui du Haut-Rhin s’engagent pour développer cette approche dans les collèges
  • Ville d’Angers
    • Le concept de réciprocité, où comment introduire la citoyenneté dans les politiques publiques
  • Transports - Proximité - Covoiturage
  • ENERCOOP
  • Point sur les mineurs non accompagnés
Intervenant

LESUEUR Didier

directeur général de l’Observatoire national de l’action sociale (Odas)
Public
Élu(e)s, collaborateurs d’élu(e)s, cadres administratifs, agents de la collectivité
Durée
1/2 journée
Dates
Lundi 13 novembre 2017
Lundi 19 mars 2018
Mercredi 16 mai 2018
Lieu
IFET, Paris