Insertion jeunesse, mission locale : quelle place pour les élu(e)s ?

Nouvelle formation

CONTEXTE

Depuis le début des années 1980, de multiples dispositifs et mesures d’insertion se sont succédés dans l’objectif de traiter l’insertion sociale et professionnelle des jeunes sortis du système scolaire sans emploi et/ou sans qualification. Qu’ils habitent en milieu rural ou en zones urbaines, des espaces d’accueil leurs sont dédiés en premier lieu desquels, les Missions Locales.

Pour autant, la question de leur insertion dans l’emploi demeure un sujet d’inquiétude tant pour les pouvoirs publics qu’au sein même de leur plus proche entourage.

Avec la loi Travail, dont les textes des ordonnances ont été publiés au Journal Officiel du 23 septembre 2017 et dont les premiers effets se feront sentir en 2019 nous annonce-t-on, la réforme à venir en matière d’apprentissage conjuguée à celle relative à la formation professionnelle sont de nature à ouvrir de nouveaux horizons en matière de pratique dans l’accès à la qualification et à l’emploi des jeunes.

OBJECTIFS

Dans cette perspective, l’insertion professionnelle des jeunes ne peut pas se décider uniquement au travers de mesures aussi ambitieuses soient-elles ou, isolément, dans le bureau d’un conseiller en Mission Locale ou à Pôle Emploi : elle devient l’affaire de tous.

Il s’agit, au travers de cette formation, d’aider à mieux en cerner les enjeux en nous interrogeant sur le jeune dans ses difficultés à s’insérer : qui est-il précisément, que veut-il, souffre-il ?

Après un bref rappel des politiques d’insertion en vigueur actuellement et par la visite de certaines notions fondamentales (socialisation, valeur travail, effort, etc.), cette première partie aura pour objet, avec la participation des stagiaires, de recenser la nature des difficultés rencontrées par le jeune (scolarité, orientation, famille, environnement, mobilité, etc.) et de procéder à un premier niveau d’analyse et de compréhension des causes.

La deuxième partie se propose d’abord de déconstruire certaines idées reçues (image, comportement, absence de qualification ou de diplôme, excès d’assurance, notion d’effort, relation au travail, etc.). Nous aborderons ensuite les moyens d’y remédier en proposant quelques outils d’approche pour aider à agir chacun à son niveau (élu, agents des collectivités, etc.), et dans l’exploration de ce qui existe en matière d’insertion dans vos territoires respectifs (les acteurs de l’insertion, tissu économique local, les entreprises, les infrastructures, autres facteurs).

Méthodes pédagogiques
  • Exposés méthodologiques
  • Travaux de groupes (jeux de rôle)
  • Études de cas, partage d’expériences
Intervenant

BEN BACHIR Abdelhafid

Formateur, expert spécialisé dans l’insertion sociale et professionnelle des jeunes et des adultes en difficultés, principalement en milieu associatif, depuis près de 30 années.
Il a accompagné plusieurs collectivités, dans le cadre des clauses d’insertion dans les marchés publics notamment auprès de la communauté d’agglomération de Plaine Commune (93).
A ce titre, il s’est principalement investi, en qualité de consultant, dans le suivi socioprofessionnel des salariés en insertion.
Il a aussi accompagné la mise en œuvre de la loi RSA dans le département du Cher et l’animation du dispositif dans le département du Pas-de-Calais.
Public
Élu(e)s, collaborateurs d’élu(e)s, cadres administratifs, agents de la collectivité
Durée
1 journée (9h - 17h)
Dates
Jeudi 29 novembre 2018
Jeudi 4 juillet 2019
Lieu
IFET, Paris