Impact du vieillissement et perte d’autonomie

CONSTAT

La loi Adaptation de la société au vieillissement (ASV) propose un nouveau regard sur la perte d’autonomie et consacre le rôle central du maintien à domicile, dans un contexte où les responsabilités publiques ne peuvent se déployer qu’en lien étroit avec les familles, les associations et les habitants. Derrière la question de la perception du vieillissement se posent également celles du soutien à l’autonomie et de l’intégration des personnes les plus fragiles dans le tissu social.

Au delà des textes, la place des personnes en perte d’autonomie, la parole des familles, l’implication des tiers invitent à explorer les complémentarités nécessaires pour un jeu d’acteurs (élus - associations - bénévoles - habitants) qui favorise le renouvellement des réponses au bénéfice des personnes concernées. L’évolution des prestations et leurs modes de gestion impactent directement la qualité des réponses et l’efficience du dispositif et questionne l’évolution de la gouvernance des dispositifs locaux.

OBJECTIFS

À l’issue de la formation, les participants auront acquis les fondamentaux de la compétence sociale des départements en matière de vieillissement et perte d’autonomie et seront en capacité de mettre en œuvre dans des environnements institutionnels complexes les outils leur permettant de dynamiser leurs capacités à produire des politiques sociales publiques adaptées aux mutations sociales et sociétales qui impactent le département et en mesure de contribuer à des réponses adaptées aux besoins et attentes des personnes âgées en situation de perte d’autonomie.

Cette journée de formation et d’échanges visera plusieurs objectifs :

  • dresser un bilan des compétences du département en matière de vieillissement et perte d’autonomie, au regard de l’évolution des textes fondamentaux qui jalonnent ses missions
  • dégager les pistes de mise en œuvre des compétences confortées par les réformes en cours dans un environnement sociétal en profonde mutation en explorant les pistes d’évolution au regard d’expérimentations porteuses de changement et de réponses renouvelées et adaptées aux problématiques rencontrées par les personnes concernées, les familles et les associations
  • profiler des stratégies renouvelées pour le développement de compétences dans un cadre partenarial complexe, où la vocation de « chef de fi le » du département lui confère une responsabilité accrue d’acteur et de promoteur du vivre-ensemble
Méthodes pédagogiques
  • Courts exposés méthodologiques
  • Travaux de groupes et création de cartes heuristiques
  • Partage expérientiel
Intervenant

DARDELIN Martial

formateur, expert spécialisé sur le champ de l’action sociale et médico-sociale des collectivités territoriales et des associations depuis 35 ans. Responsable pendant plus de vingt ans de la mise en oeuvre des politiques sociales au sein de départements. Son expérience de gestion de politiques publiques dans le champ social et médico-social l’a amené à conduire des réformes organisationnelles en profondeur et proposer des dispositifs innovants dans les domaines de la prévention et de la protection. Il a accompagné notamment la diversification des modes de réponse dans l’aide sociale à l’enfance, la prise en charge du handicap ou le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie.
Public
Élu(e)s, collaborateurs d’élu(e)s, cadres administratifs, agents de la collectivité
Durée
1 journée (9h - 17h)
Dates
Mardi 14 novembre 2017
Mardi 20 mars 2018
Lieu
IFET, Paris